12/09/2000

     

 

 

 

Des commentaires ???
motelmurders lecabinet.com

5 septembre
Janvier Kino

29 août
Photoshoot

21 août
Le roi est mort. Vive le roi. À mort la mort.

14 août
Les chainstores de l'engagement

8 août
la nuit d'amour de Osaka Habibi

Love 31 juillet
Loch Ness

24 juillet
Low Tide, Colgate, Coca-Cola

17 juillet
Sexy spirit gum

12 juillet
L'abri.

4 juillet 2000
Les chainstores de l'engagement

26 juin 2000
Spiritual makeup

19 juin 2000
Je me souviens.

12 juin 2000
Motel Murders part 1

6 juin 2000
Babel des Troubles y de Santa Sangre.

25 mai 2000
IS EVERY ONE CONFORTABLE ?

 






La musique continue

Malgré les siècles et les millénaires qui font rien que passer comme un spot publicitaire
pis qui nous laisse behind avec les questions
avec l’envie de bumer, de fumer,
de penser à autre chose,
nous qui nous faisons des histoires full effets spéciaux,
des histoires qui parlent du passé comme d’une tombe,
du futur comme d’une bombe
pis du présent comme d’un sundae couvert de promesse,
des histoires qui nous parle du présent full argent
full succes
quand on l’sait bien que le marché a pas marché
pis que la marche à franchir, on l’a déboulée
fait qu’y reste rien qu’à se relever vu qu’on est la relève pis que les stars smoke enough grass provided by the state of make belief,
fait que ça nous ôte envie de se relever anyway,
pis que tous les autres, y leur reste à se trouver une raison d’exister
quand l’horizon chante pour Pepsi,
quand l’idole s’habille chez America,
avec le futur qui se lobotomise chez Club Price on sale comme un pays a vendre
comme une jeunesse qui se dope ayant pas d’autre chose à se mettre dans les veines,
n’ayant pas la veine d’espérer,
le courage ayant traîné sur la main comme une salope
l’intégrité,
parlons-en de l’intégrité quand les buildings apprennent aux producers leurs jobs de putes,
quand les soirées se finissent en orgies magasines et que les vedettes sont d’un Hollywood direct du hall de la prétention d’une société trop petite,
d’une société trop petite
ça, c’est une raison bonne enough pour aller dans le sud sur une terre à trente piastres
une société trop petite
avec le coco pour se mettre à l’ombre,
avec la coke…
une société trop petite
rien à se mettre au fond de l’absurde quand rien appelle à la réalité
rien à dire quand rien vaut la peine d’être entendu,
rien.
Aussi bien rentrer sa verge dans toutes les portes ouvertes que les amis auront pas piquées entres les joutes,
les portes qu’on ouvrent dans la décharge culturelle d’un prêt à porter conçu full equipt
par l’envie d’être une génération
par l’envie d’être une génération parce que rien à faire,
les beatniks rient de nous, les flower heads rient de nous, les riens du tout rient de nous dans une recherche aux allant un peut trop 70 qui n’est qu’une vieille friperie qui puent la boule à mites
quand c’est écrit sur les bracelets des nouveaux nés,
dans leurs rétines, dans leurs membranes crâniennes
génération en transfert,
en attente que les trois zéro au bout du millénaire passent,
le zéro de l’idéal, le zéro de l’amour et le zéro de la vérité,
juste le signe de piastre du plaisir,
comme quoi la révolution est une chose du passé et que les murs sont justifiés
quand les murs sentent encore la colle,
quand leurs érigeurs d’oxyde sont là à se révolter de la même manière depuis 20 ans depuis 100 ans depuis 350 ans depuis le premier câlisse de référendum enneigé dans les troubles d’un nationaliste, d’un nationaliste…municipal.
Tabarnak qu’on est dont ben ici pour qu’on ait tous une raison de s’envoyer chier.
Un sofa de plus pour un intellectuel de moins sur la main, sur la main...
Parce que finalement, la main, pis toutes les autres rues, pis tous les hosties de théâtres pis les autres scènes fermées, renfermées, les tribunes du monde entier, c’est rien que des supermarchés de plus comme tout les autres meat-market , des ventes aux esclaves dans un colisé très montréalisé.
Esclaves en vente à moitié prix.
Pis qu’y à rien qu’un peu de drogue qui peut me sortir de chez vous,
rien qu’un peu de drogue,
rien qu’un peu de drogue me donne la porte d’entrée.
Smoke it so that you can climb.
La nuit commence à 4 heures du matin.
T’as-tu du feu, mon amour d’un jour ?
 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

  Des commentaires ???
motelmurders lecabinet.com