03/10/2000

     

 

 

 

Des commentaires ???
motelmurders lecabinet.com

26 septembre
Diaspodiaspora 2ieme partie

19 septembre
Diapodiaspora 1ere partie

12 septembre
La musique continue

5 septembre
Janvier Kino

29 août
Photoshoot

21 août
Le roi est mort. Vive le roi. À mort la mort.

14 août
Les chainstores de l'engagement

8 août
la nuit d'amour de Osaka Habibi

Love 31 juillet
Loch Ness

24 juillet
Low Tide, Colgate, Coca-Cola

17 juillet
Sexy spirit gum

12 juillet
L'abri.

4 juillet 2000
Les chainstores de l'engagement

26 juin 2000
Spiritual makeup

19 juin 2000
Je me souviens.

12 juin 2000
Motel Murders part 1

6 juin 2000
Babel des Troubles y de Santa Sangre.

25 mai 2000
IS EVERY ONE CONFORTABLE ?

 






Diapodiaspora

3ème partie

Les dernières semaines, nous avons vu la rencontre entre Tsavo, le troupeau de 30 000 éléphants fantômes, Jhon Smith, employé de la Croix Rouge à Srebrenica et Janvier Kino, photographe de guerre. Cette semaine, pourquoi Janvier est à Srebrenica.

Janvier Kino : Je cherche une blonde comme une femme de magazine. 8 et demi par 11. 20 ans dans un corps d'enfant, à la mode, anorexique, bien coiffé, avec attitude et décolté. Dans l'autobus qui m'enmenait vers mon futur, j'ai toujours vu sa photo à côté des produits bon marché, j'ai toujours vu les fesses épillées de Miss Calvin Klein dans le métro, dans le visage, bien plus grand que nature, j'ai toujours vu son sourire dans la publicité. J'ai l'amour anorexique comme une coupe de bœuf. J'ai appris à voir les morceaux comme un boucher. J'aime son sourire en papier glacé, ses fesses photoshop, ses levres pulpeuses comme un scalpel, ses seins ronds comme une opération. J'aime ses jambes torticolis, son sexe épillé, son régime totalitaire, l'écho de son frigidaire, ses menstruations irrégulières. Je sais qu'elle vomit tous ses repas, mais c'est plus fort que moi. J'aime les parades de modes dans les salles d'urgences, les décoltés aux solutés, j'aime qu'elle soit belle comme l'anémie. Cat walk, doggy style. Smile. Open your legs. Float. Disapear. Liposuction, chirurgie psychologique, Nutribars, silicone et lithium, sacharine et hélium, tofu, Diet Coke, complexe subliminale, 0.1 calorie, Montignac, Raël, Paméla et Gandhi, cardio-vasculaire, cholestérol, margarine et cancer du sein, je suis en amour avec Barbie. Embrasse-moi. Je suis en amour avec la fille de 14 ans en robe de mariée, la mine aguichante, le reflet pédophile. Cerné de tout côté par la femme bétail, je me cache entre ses seins. L'amour subliminal, le sexe subliminale, le canon subliminal, à chaque coin de rue la petite de 14 ans, la même petite anorexique photoshop, silicone et maquillage, qui n'a jamais vu Always parce qu'elle ne mange pas depuis qu'elle est belle. Je cherche la même fille que tout le monde, l'image génétiquement boosté, le rêve paginé, le corps télévisuel, le poid photogénique. Wonder women, dream girl, barely legal. Je suis coincé par l'image, encerclé par la beauté unique, la seule vraie grandeur de soutient gorge. J'aime la femme malade au ventre plat comme un mirage, comme un rêve de mode. C'est pour ça que je fais de la photo. Je vais la trouver quand je vais réussir à passer au travers ma lentille. C'est là qu'elle se cache, dans ma caméra. Je fais de la photo pour trouver la combinaison qui va m'ammener à son cœur 2-Dimension. Je fais de la photo de guerre pour casser ma lentille, pour choquer mon obturateur, pour faire rougir mon pose-mêtre et qu'il me laisse entrer. Je cherche l'image la plus choquante, celle qui brisera le mur entre elle et moi. La femme de ma vie est une image, elle n'existe que dans ma caméra.


Même poste même heure

À suivre.

(La semaine prochaine, Janvier et Jhon partent en mission.)

Même poste, même heure.

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

  Des commentaires ???
motelmurders lecabinet.com