14/11/2000

     

 

 

 

Des commentaires ???
motelmurders lecabinet.com

7 novembre
Diaspodiaspora suite et fin

1 novembre
Diaspodiaspora 7ieme partie

25 octobre
Diaspodiaspora 6ieme partie

17 octobre
Diaspodiaspora 5ieme partie

11 octobre
Diaspodiaspora 4ieme partie


3 octobre
Diaspodiaspora 3ieme partie

26 septembre
Diaspodiaspora 2ieme partie

19 septembre
Diapodiaspora 1ere partie

12 septembre
La musique continue

5 septembre
Janvier Kino

29 août
Photoshoot

21 août
Le roi est mort. Vive le roi. À mort la mort.

14 août
Les chainstores de l'engagement

8 août
la nuit d'amour de Osaka Habibi

Love 31 juillet
Loch Ness

24 juillet
Low Tide, Colgate, Coca-Cola

17 juillet
Sexy spirit gum

12 juillet
L'abri.

4 juillet 2000
Les chainstores de l'engagement

26 juin 2000
Spiritual makeup

19 juin 2000
Je me souviens.

12 juin 2000
Motel Murders part 1

6 juin 2000
Babel des Troubles y de Santa Sangre.

25 mai 2000
IS EVERY ONE CONFORTABLE ?

 






Les flocons technicolors sont tous identiques.

1ère semaine.

Dans toutes les années où Walt Disney a été à la direction de ses studios, un seul noir y a travaillé. Il était cireur de chaussures. Il est resté 45 ans. À la fin de sa carrière, il était encore cireur de chaussures. Pour sa part, Walt Disney a été 26 ans sur le payroll du FBI comme délateur dans la chasse aux communistes.

Scène 1.

Un congélateur halogène. L'azote liquide rampe comme le fantôme d'une colonie de rats de laboratoire. Une cuve avec un vieillard dans des bulles. C'est Walt Disney. Il est branché sur toutes sortes de machines. Il flotte dans l'azote liquide. Un enfant albinos avec un énorme anorak blanc regarde la cuve, dos au public. C'est Hiro-Hito Junior.

Hiro-Hito Junior : C'est dommage qu'ils aient retiré les entrailles des momies communistes en les déitifiant. Lénine et Hô Chi Minh sont dans un état lamentable.

Tout à coup, des valves s'ouvrent au-dessous de la cuve et l'azote liquide se déverse en un courant enfumé et glacial.

Hiro-Hito Junior : Un jour, j'aurai les moyens de réanimer Toutankamon. Il en aura long à me dire sur les procédés religieux utilisés aux fins de politique d'État. Il est bon d'être moi.

Walt Disney se blottit, inerte, dans le fond de la cuve comme un cadavre déposé par la marée. Il est bleu.

Scène 2.

Disney est assis dans son lit et semble sous panique. Il est entouré d'enfants albinos. Il vient d'être décongelé. Les enfants sont en sarrau et s'occupent de lui comme de vrais petits docteurs. Prise de sang, radioscopie, lavement, solutés, oxygène et seringues. Tout est blanc, translucide, éthéré. Hiro-Hito Junior lui parle, toujours dos au public. Immobile. Ses assistants, bien dressés, sortent le plus tôt possible pour laisser le leader charismatique imberbe avec son nouveau jouet.

Hiro-Hito Junior : Tous les vieillards sont morts, Monsieur Disney. Lorsque, au début du 21ème siècle, les manipulations génétiques ont mis fin au vieillissement de la cellule et que les amphétamines de jouvence ont été commercialisées sur la libre entreprise électronique, certains d'entre nous ne purent plus tolérer les rides. Et le troisième âge, ce que vous appeliez par une ironie cruelle, l'âge d'or, était capricieux. Il y tenait à ses vies nauséabondes. L'abondance de nausée a proliféré andémiquement. Les vieux puent, ne trouvez-vous pas ?

Walt Disney : Vous êtes un monstre.

Hiro-Hito Junior : L'âge est synonyme de mort et la mort fait peur. Vient ensuite le Jihad De Peter Pan qui mit fin une fois pour toutes à l'affaissement des tissus de l'épiderme. Et à l'odeur.

Walt Disney : Vous avez exterminé les gens âgés ?

Hiro-Hito Junior : Nous avons aboli le concept de la vieillesse. Plus d'épaves pour mendier les amphétamines de jouvence.

Walt Disney : Alors vous êtes immortel ?

Hiro-Hito Junior : Nous préférons dire que nous sommes stable. Tout comme vous l'avez été dans votre azote naïf.

Walt Disney : Je suis fatigué. Laissez-moi. À mon âge, vous comprenez, on supporte difficilement le dégoût.

Hiro-Hito Junior : Le dégoût de soi ou de l'éternité ?

Walt Disney : Laissez-moi s'il vous plaît.

Hiro-Hito Junior se retire lentement tout en restant face à Walt.

Walt Disney : Mon petit cancer, je m'ennuie déjà de toi.

Qu'arrivera-t-il à Monsieur Disney, dans cet univers frigorifié plus froid que la fumée de l'azote qui lui servait de drap ?
C'est ce que nous verrons la semaine prochaine, pour la suite des aventures de Walt au royaume des enfants-docteurs albinos.

Même poste, même heure.

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

  Des commentaires ???
motelmurders lecabinet.com