05/09/2001
art mécanik
hurle
motels murder
xia

 

Visual Booby Trap
Buy my point of view. Be me.
2nd Bosnian landmine.

Regarde autour. Regarde mon image commanditée. L’horizon est une réclame, mon amour propre, une marque de soulier et mon sourire, un logo. Ma révolution regarde la caméra avec la mine aguichante d’un top model toxicomane. Fashion killers, clean junkies, visual booby trap, hope vampire, sponsored dreams. Mon électroencéphalogramme suit les graphiques des grandes marques, mon rythme cardiaque chante pour Pepsi, et ton amniosynthèse sera de retour après la pause. Copyright fingerprint, copycat branding. Même ma rage suit le plan marketing, même ma cage est une gracieuseté multinationale.
Je n’existe pas. Toi non plus.
Nous sommes des panneaux réclames, des supports publicitaires ambulants et ambivalents. Nos idées, nos rêves, nos opinions sont les étapes d’une stratégie de vente à l’échelle mondiale, notre futur est un branding total.
Rien ne sera laissé au hasard.
Ni les crises de nos enfants, ni les pilules que l’on prend, ni même la profondeur de ma tombe médiamétro. Je ne serai jamais seul dans mon cercueil. Un top model se déhanchera pour moi, pour me vendre mon mode de vie après la mort.
Et quand la lune sera un écran publicitaire, quand le bleu du ciel sera propriété privé de Pepsi eng. Pentone 1984, quand mes larmes Naya seront 100 % third world sweat, made in no man’s land, quand mon cœur suivra la petite balle de la chanson publicitaire, quand ma tempe appellera sans frais la balle perdue, quand la peau de mes enfants sera vendue au pied à l’agence de publicité, quand je voterai pour un P.D.G., pour une compagnie, quand mon pays sera rendu privé, quand je serai seul face à ma télé, alors je signerai le contrat, j’appellerai au numéro en bas de l’écran pour espérer te rencontrer, je sourirai à la caméra, je m’appellerai incorporé, j’habiterai une affiche, je baiserai avec un magazine et je commanderai mes enfants en appuyant sur une touche pour continuer. Ma solitude sera internationale, commerciale, mes rêves la nuit seront présentés par la compagnie, et je choisirai ma vie dans un catalogue à bas prix. Je serai 2 pour un. Vente de faillite, moitié prix.

Brand my brain.


What you think is your choice
Was brought to you by the company
What you think is your way of life
Was two for one, buy one get one free
What you think is your love
Was seen in a gang bang on TV
What you think is your peace
Was brought to you in a body bag not empty
What you think is your dream
Was on special in the publicity.
Meanwhile
The real fashion victims die in sweet factory.

Resist war crimes

 


motelmurders