30/01/2002
art mécanik
hurle
motels murder
xia

 

Jardin du Paradis & Zoo du Sahara
Le festival ne viendra pas.

Je suis de la cité du Festival, mais le festival ne viendra plus. La femme bleue que j'aime, qui me regarde, sera pour un autre, un de la ville. Pourtant, elle est en solde. Pour l'avoir, deux télévisions, un million. Satellite dish. Je n'ai rien. Pour l'avoir, je ferais couler mes veines, mais mon sang n'enfante pas des écrans. Nous n'aurons pas d'enfant. Satellite dish overcooking me. Mon sang ne coagulera pas. Comme mon bidonville. La cité du Festival. Mais le festival ne viendra plus. La femme bleue est partie. Les mouches, elles, sont là, reines endémiques. Le désert, mon voisin pleure des larmes qu'il n'a pas. C'est qu'il a honte. Il avance. Le festival de viendra plus. Sur la place du festival, maintenant, il y a les ordures. Et les mouches reines qui font de ma cité un continent. Elles sont jalouses. Elles répudient la femme bleue que j'aime. Elle ira à la ville. La place est le dépotoir des méga-hôtels. Et les rails rouillent. Piscine froide/cold swimming pool. For you to drown, for me to burn. Les hôtels boivent. Et le désert, mon voisin baisse les yeux et avance. On y brûle les ordures des éléphants de ciment mort. Diplomat Hotel. Principal Hotel. White Elephant Hotel. Les arbres sont secs. Leurs feuilles sont des sacs de plastique noir qui se sont envolés des dépotoirs et des cimetières d’éléphants. Des sacs noirs comme feuilles aux arbres. Comme des cagoules aux branches. Des terroristes. Des corbeaux noirs séchés par le vent. Les arbres baissent les yeux. Les sacs qui font claquer leurs branches vides sont les drapeaux du progrès. Leurs branches vides comme mes mains. Le festival ne viendra pas, c'est la cité du plastique, le client est roi et les mouches et les mouchards en profitent. Les hommes ont des voiles sur le cœur. Leurs femmes baissent les yeux. Ils s'aimaient aux creux des 50 sources, il n'en reste plus que 3. Les piscines sont froides, les douches chaudes et le petit déjeuner est servi de 7h à 10h tous les matins chez les éléphants de ciment. Le désert, mon frère pleure et avance. Les cinquante sources ne couleront pas. Bois ton thé, il va être froid. Le client est roi. J'habite la Cité du festival, à côté du Jardin du Paradis et du Zoo du Sahara. Le Jardin du Paradis est une dune où les scorpions font leur festival dans le plastique noir. Les animaux du zoo, ce sont mes frères et moi. Bois ton thé même s'il est froid. Le festival ne viendra pas. C'est la cité des ordures. Et la femme bleue est morte de soif, derrière la palmeraie sèche sous les dattes amères. Son corps est un miroir. Et le désert s'en va plus loin. S'il continue, le client ne viendra peut-être plus.

Prix: 1 Dinar,
Tozeur, Tunisie, 2200
Tel : 06 452687
N. 00590

 


motelmurders