03/04/2002
art mécanik
hurle
motel murders
xia

 

KALACHAKRA
09-Flat tire on the wheel of time.

Je suis en amour avec un souvenir. Avec un grain de sable collant au sablier, une photo jaunie, 2-D, délavée, photoshop améliorée. La terre tourne comme un moulin à prière, son axe me traverse le cœur, me cloue à ma solitude et les plaques tectoniques de son absence me désaxent. La mémoire est un vieux film brûlé dans une bobine qui prend 365 jours pour faire un tour. La pellicule brûle sous silence. Tout ce qu’on entend, c’est le son ennuyeux de l’engrenage. Le projecteur grince, un grain de sable coincé. Les jours passent frame by frame.

And now, our feature presentation.

Je parcours la route de la soie à la recherche des jours perdus, des villes de mon bonheur englouties par les dunes. Ma solitude est une caravane sauvage. Le projecteur me passe sans cesse un vieux film noir et blanc censuré. La vie reste grise. Le film continue, propagande bon marché pour un bonheur troué. Un bonheur muet. Je suis en amour avec un cinéma muet, avec des années folles, avec la prohibition de la mémoire noire et les caves où l’on vend le plaisir comme avant. Aucun autoportrait autorisé. Le passé enraye la machine à sous, le film brûle encore une fois, l’image prend feu, et le théâtre de nos jours ensemble carbonise. Tout reste noir. Le carbone fait place au supermarché des lits préemballés, des amours surgelés. La circulaire des corps épilés, la tendresse en solde, avec le coupon. Je découpe les coupons du bonheur de la semaine. Le sable mouvant des sabliers cimente mes pas. Get me out of the hourglass. Le cordon ombilical du ventre de l’amour stable, du plasma chaud, des lits doubles et des déjeuners aux chandelles est tranché comme on tranche la gorge d’un traître, comme on égorge les cochons. Ne reste que le désir. Et le souvenir comme une photo érotique jaunie. Je suis né seul. Il n’y a qu’un grain au sablier, qu’une chance au gala Miss Univers, qu’une médaille au podium des jours heureux. La vie est un plan séquence. Le soleil aussi se couche seul.

13. Has the symptom(s) been continuing?
____YES ____NO

OM HAYKA MALAWARAVA SO HA


Let the prayer wheels turn now
Like the trees on the highway.

 


motelmurders