16/06/2004
art mécanik
hurle
Eden Motel
xia

 

 

EDEN’S MOTEL
NO TRESPASSING

Roman en construction,
Speed limit 50 m/h

Chapitre 6 / 10ème partie.

La flamme du chalumeau
    Un trou de rouille dans le bras

Le ventre plein du ver au fond de la bouteille, on est allé se coucher. J’ai reconduit Paloma à sa chambre dans sa chaise roulante Don’t drink and drive. Elle voulait marcher mais même pour moi marcher semblait audacieux alors je l’ai conduite jusqu’à sa chambre. Kaïn a roulé en première jusqu’à son lit parcomètre. Rond comme un pneu de tracteur. Et moi, j’ai rejoint mon oreiller arctique. En silence. Sous les étoiles. Ensuite, en pensant à Wendy et aux trous noirs, j’ai erré dans les plaines froides de l’insomnie une bonne partie de la nuit. Avec des fantômes, des idées remues ménages, des je vais faire ça et ça… Des idées comme un troupeau de caribous en course dans le cristal des demi-rêves. Un troupeau de caribou blanc dans la mire d’un fusil sans permis.

Puis, dans l’angoisse, j’ai entendu la porte moustiquaire de la chambre de Kaïn se refermer. Et son chalumeau s’allumer. Boom. Ça m’a soudé les yeux ouverts. La flamme illuminait de bleu le stationnement. Avec le bruit du métal mou. Pas capable. Pas de méthadone pour les junkies du cœur. Plus fort que lui. Il s’est levé et il est allé se faire manger l’intérieur. Il a une auto coupable dans le coude. En manque. Never trust a junkie.

Never trust me. J’étais en sueur. Éclaté. Frosté. Halluciné. La porte moustiquaire de Kaïn m’avait fouettée. Son chalumeau me brûlait la rétine. Ma valise de médicament ne s’épuisait pas. Those little green wheels keep following me. La bouche moite, les yeux fuel injection. Les doigts qui tremble. Je ne dors pas. Ma peau est une pellicule de plastique, mes mains me semblent définitivement étrangères. Avec le bruit de la flamme du chalumeau, le bruit bleu de l’échec, l’odeur roussie de la rechute. Boom.

Le ver mescalito me ronge.

J’ouvre le minibar. Pleins de petites bouteilles miniatures pour le géant gelé que je suis. Dans l’éclairage bleu de la mini lampe du mini frigidaire. Pleins de petites bouteilles d’air comprimé SCUBA à me mettre dans la bouche pour atteindre l’ivresse des profondeurs et réussir à m’endormir sous les mers gelés. Just drink and dive. Never trust a junkie. Avec ce con d’assassinat prémédité dans une auto piégée à côté du minibar. Boom, le chalumeau qui se rallume. Boom, il s’éteint. Boom l’auto piégée qui fait sa job de meurtrier. Boom, une autre bouteille lancée sur le mur. Boom, il fait chier le mécanicien. Boom mon cœur qui accélère. Boom mes yeux qui ne focalisent plus. Boom, la porte du minibar, boom Havana Club, boom Johnny Walker, boom Tequila Sauza, boom le Courvoisier, boom lighter sur un joint sparkplug, boom amaretto dégueulasse, boom another small green pill, boom un autre Mister Walker, je ne marche plus j’ondule, boom une autre sparkplug en fumé, boom Grand Marnier petit format, boom je suis heureux boom je pleure de joie boom je pleure de joie boom, boom, boom.

Le stationnement est illuminé bleueu. La porte du minibarr qui reste ouverte et qui éclauiiytvbe la chkhanbre en bleueue. Mpoi qui mém,endorte auu piekde de la portee bleueue du minininbar bar r.
Booom. Mateu :tete contree l ;e plachér.

BoOoooom. Ooo. O. Oo. o

 


motelmurders

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut du roman
<--