16/08/2006
art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film

 

 

L'esplanade des Mosquées
42ème pierre de lancée


IDF
   

Même les mots sont des attentats.

IDF, Israel Defense Forces. Defense Force quand ils entrent toutes les nuits le cœur des villes et des gens comme une balle avec une kippa en guise de casque, quand ils entrent toutes les nuits dans les camps, quand ils démolissent les maisons, punitions démonstratives, quand ils alignent les familles en pyjamas et que la plus petite pisse dans ses culottes, quand les murs tremblent des balles qui les perforent et que le père se mord la langue pour ne pas pleurer devant ses enfants quand son fils se fait défoncer par les bottes de l’Israel Defense Force... Defense, merde... Franchement.

Terrorism, kamikaze, bombe humaine, terror, quand la terreur mouille les jambes de la petite, quand les enfants des voisins mordent dans leurs draps en priant que les soldats entrent dans une autre maison, vident d’autres tiroirs, démolissent d’autres armoires, éventrent d’autres ours en peluches, enlèvent d’autres frères que les leurs, quand les coups de feux résonnent dans les vieilles villes, et que les vieillards tremblent devant els insultes du soldat au check point... quand les Apaches font exploser les autos a coup de missiles, quand les mères meurent par erreurs... Terror à tout les mots, devant chaque Hummer, dans chaque caserne le matin avant le café, dans chaque télé, dans les télés du monde entier. Elle est où la vraie terreur ?

Notre Israël. There is no Palestine, there is no such thing as the Palestinians. Independence day, there is no such thing as Nakba, les arabes non pas les Palestiniens, les Égyptiens non pas les étranglés de Gaza, les Jordaniens non pas les démembrés du West Bank, la Judée Samarie, pas la Cisjordanie, les territoires disputés, pas les territoires occupés, le terrorisme, pas la résistance, les animaux, pas les habitants, le virus, non pas ceux qui étaient là avant, les villages, non pas les colonies, un obstacle à raser non pas un olivier. Terror. Une erreur, non pas une mère morte.

Une erreur. Un virus. IDF.

Même l’appellation des journaux, le conflit Israélo-palestinien… Jamais entendu parler du conflit tibéto-chinois... Ce n’est pas un conflit, c’est une occupation. Words are bombs, and they control what you can do...

Derrière les mots se cachent les hommes. Et lorsque le vocabulaire est trop mince pour dénoncer le manque d’air et d’espoir, reste la haine.

Face aux vampires se dressent les volcans endormis.

Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror. Terror.

Error.

POLITICAL CANNIBALISM, YOU EAT US RAW, YOU SWALLOW OUR KIDS AND EVEN YOUR KIDS, YOUR HISTORY, YOUR LOVE, YOUR WORDS HAVE BECOME BOMBS, PROPAGANDA BUILT ON SHAME, ON VICTIM HOOD, WORLDWIDE BRAINWASH, ULTIMATE JOKER, YOU BET US ALIVE.

 


motelmurders

 


<--
Debut de L'esplanade des Mosquées
<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut de L'esplanade des Mosquées
<--