25/04/2007
art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film

 

 

EDEN’S MOTEL
NO TRESPASSING

Roman en construction,
Speed limit 50 m/h

TROISIÈME PARTIE
Chapitre 10 / 8

La semaine dernière à l’émission…

Un motel. Des chambres occupées par des échoués de l’Amérique, des marginaux en quête de bonheur et de sens. Un enfant albinos et muet qui abrite une jeune mariée en fuite dans sa chambre transformée en pigeonnier pour les mouettes. Une transsexuelle en convalescence abreuvée d’hormone et de martini. Une ménagère miss Univers qui se tape les chambres et les clients. Deux frères et sœurs jumeaux haineux plus vieux que vieux derrière la réception. Un concessionnaire junkie d’amour, attaché à un pommier pour ne pas qu’il puisse continuer à manger l’auto dans laquelle sa femme s’est tuée. Un révolté qui plonge dans les vagues tout habillé à chaque soir et qui en ressort nu à chaque matin. Et un paumé, moi, qui le suit pour la première fois dans les vagues vers les immenses cargos stationnés au large à perpétuité.

Pour le début du roman sur Le Cabinet, appuyez ici.

La paire de pantalon de marié
    Las Vegas Limousine Drive-Thru Weddings : $224. Tel : 866 914 0198

Maria Magdalena : Les deux hommes qui sont passés ce matin sont repassés de l’autre côté, habillé cette fois-ci. Le petit lui n’est pas revenu. Toute la journée, j’ai refusé de mettre les pantalons, je suis restée à attendre en petite culotte et en chemise sale. Le ventre creux. Mon odeur me dégoûte complètement, elle me rappelle ses caresses à lui. Et son sexe. J’ai encore sa bague au doigt. Je voudrais brûler les vêtements, l’effacer, l’oublier… Le petit n’a pas rapporté de savon. Et là, il fait noir. Depuis longtemps déjà. Je pensais qu’il allait chercher du savon et qu’ensuite, il allait revenir, mais non. Est-ce que tout le monde ment ?

Au début, j’ai écouté les bruits du motel. Mais là, tout est silencieux. Des fois, un camion passe sur l’autoroute. Des fois, une auto. On voit la lumière arriver au bout de la pointe, puis tourner en éclairant tout le côté du motel, puis entrer dans la baie. La traverser. Et ressortir de l’autre côté. Le bruit s’éloigne alors… De toute façon, les autos, on les entend presque pas. Et c’est bien. De quel côté, il est parti mon mari ? Qu’il ne revienne jamais. Qu’il meurt d’un accident, qu’il fasse un face à face avec un camion de vidange et qu’il meurt en sang dans les ordures. Il devait être beau en robe de mariée. S’il me trouve, il va essayer de me tuer. Mais il ne réussira pas, parce que j’ai le revolver. Et s’il me tue, ce sera toujours mieux que ce qu’il me faisait quand je vivais. De toute façon, il ne reviendra pas me chercher.

Ce qu’il va venir chercher, c’est la valise.

Je viens de me réveiller. Je m’étais endormi après que la nuit soit tombée, je me réveille et la nuit est encore là. Mais, il n’y a presque plus de camions qui traverse la baie, je me dis qu’il doit être tard. Le lit est encore vide.

C’est une mouette qui m’a réveillé. De son bec. Ça dort les mouettes. Partout, sur le cadre de la fenêtre, sur le bord du lit, sur le tapis… Et il y en a une qui est là, à côté de moi, qui me regarde. Elle vient de me donner un petit coup de bec presque affectueux. Le petit n’est pas là. Ce n’est pas normal. J’aimerais qu’il entre. J’ai plein de choses à lui dire. Je veux que ce soit lui qui me regarde.

Je me résigne à prendre le pantalon. Peu importe le savon, je vais les laver dans les vagues. Je prends le revolver de sous l’oreiller et je regarde rapidement par la fenêtre, il n’y a personne. Le revolver m’étonne toujours quand je le prends. Il est toujours plus lourd que je m’y attends. Toujours plus froid.

Je n’ose pas sortir. Il ne peut pas m’avoir abandonné. Il a dû lui arriver quelque chose… Je reste là, sur le lit blanc, un revolver noir et lourd entre les mains, en petites culottes, à attendre que quelque chose me donne la force de sortir, d’aller vers la mer et de laver ces maudits vêtements de marié. Il faut que je parte à sa recherche. Il a besoin de moi.

Le soleil va se lever. Mais je reste assis, encré au lit par le revolver.

  • Six (6) Passenger Stretch Limousine Provided. (Larger Limousines av. upon request).
  • You will be driven to our Drive-Thru Wedding Venue as you see the Lights of Las Vegas.
  • After saying your vows you will then begin a journey of a lifetime with your loved one.
  • You will have two (2) Hours total time with the limousine.
  • See the lights of the World Famous Las Vegas Strip and More!
  • This wedding requires a $199 deposit with you paying the $25 balance plus minister donation at our Drive-Thru window

Begin your journey to "happily ever after" with an elegant wedding while also seeing the Las Vegas Strip and more first hand. Professional Limousine Drivers, World Class Service, Breath Taking Scenery, and more! How much more Romantic could it be? You will be chauffeured around Las Vegas and married at the same time? Allow us to luxuriously fulfill your wedding vision.

 

HIGH TIDES
AM 11H 53                    ------

 


motelmurders

 


<--
Debut du roman
<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut du roman
<--