03/10/2007
art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film

 

 

EDEN’S MOTEL
NO TRESPASSING

Roman en construction,
Speed limit 50 m/h

TROISIÈME PARTIE
Chapitre 11 : Les lits numérotés

La semaine dernière à l’émission…

Un motel. Des chambres occupées par des échoués de l’Amérique, des marginaux en quête de bonheur et de sens. Un enfant albinos et muet qui abrite une jeune mariée en fuite dans sa chambre transformée en pigeonnier pour les mouettes. Une transsexuelle en convalescence abreuvée d’hormone et de martini. Une ménagère miss Univers qui se tape les chambres et les clients. Deux frères et sœurs jumeaux haineux plus vieux que vieux derrière la réception. Un concessionnaire junkie d’amour, attaché à un pommier pour ne pas qu’il puisse continuer à manger l’auto dans laquelle sa femme s’est tuée. Un révolté qui plonge dans les vagues tout habillé à chaque soir et qui en ressort nu à chaque matin. Et un paumé, moi, qui le suit pour la première fois dans les vagues vers les immenses cargos stationnés au large à perpétuité.

Pour le début du roman sur Le Cabinet, appuyez ici.

La bouche de Maria Magdalena
    Plus de 60 % des enfants nés de mère atteinte de sida, donc en contact avec le virus pendant 9 mois, ne sont pas infectés.

Saül : Il fait encore noir, mais ce noir-là, il est normal, je suis sous les draps et je n’ai pas froid parce qu’elle est collée contre moi. Elle dort. Elle n’est pas beaucoup habillée, elle sent franchement bon.

Je me souviens mal de ce qui s’est passé dans le sous-marin. J’ai mal à la langue, j’ai mal aux mains, aux cheveux et à la tête en dessous, j’ai mal partout, mais c’est en moi que j’ai le plus mal. Il reste un piranhas en moi, je ne sens, il me bouffe, je crie du silence et quand j’entends le silence de mon cri, je crie encore plus fort, je frappe le lit, je saigne des yeux… Est-ce que j’existe ?

  - Merci pour le savon.

Elle ne dort plus, elle me regarde, elle me remplie des yeux. J’ai réussi ? Non. Je suis encore un enfant. J’ai tué le crocodile, mais les larmes sortent encore, elles inondent la chambre, j’aime mieux mourir qu’être un enfant, qu’avoir encore besoin des autres.

  - J’aime pas ça, être ici sans toi, Monsieur. Quand t’es pas là, j’ai peur.

Je veux lui dire que je ne suis qu’un con d’enfant et que même deux vieillards tout tremblants presque mort sont plus forts que moi, que j’ai peur des couteaux, qu’à vrai dire, j’ai peur de tout, que j’ai un piranha qui me bouffe le cœur, qu’elle sent bon mais qu’il faut qu’elle aille dormir ailleurs, que la chambre 1 est fort lui, qu’il m’a sauvé, qu’il est seul et que je sais que son lit est trop grand pour lui, et que même si son lit est carré et que le miens est rond, elle va être plus en sécurité avec lui, sous le voilier du cadre et que pour leur voyage de noce, il y a le voilier du cadre, ils peuvent aller sur des îles désertes, ils peuvent aller où ils veulent parce qu’ils sont des adultes et que les adultes peuvent faire ce qu’ils veulent, moi, je ne peux même pas aller dans les manèges quand le cirque ambulant vient faire son tour, parce que je suis trop petit. Je suis encore plus petit que mon age, je suis encore plus blanc que ma maladie, je suis tellement petit que je n’existe pas, je suis tellement blanc qu’on peut m’effacer. Je veux lui dire tout ça, mais en plus de la maladie, il y aussi la mort de ma chienne de langue rat pourri, langue de porc dans le vinaigre comme il y a dans la cuisine, ma chienne de langue, je vais l’arracher, le piranha en moi va la manger, je l’arrache, ça goûte la viande, tiens, je crache…

Et comme je vais me la couper, la langue, me l’arracher une fois pour toutes, elle s’approche et elle mets ses lèvres contre les miennes et elle ouvre mes lèvres avec les siennes et elle mets sa langue contre la mienne, dans ma bouche, comme ça, et c’est la plus belle sensation que j’ai jamais vécue et je reste là, je ferme les yeux, j’ouvre la bouche et mes yeux sont crevés et ça fait du bien. Et tout en moi grandit. C’est comme si la chaleur me remplit, comme mon corps arrêtait d’avoir les muscles comme des canons. Sa langue est dans la gueule du piranha et elle est brave et le piranha ne fait rien, il replonge en moi et sa langue est sur ma langue et ça fait du bien. Elle me liche la langue, ça chauffe un peu, mais ça réchauffe en moi. Je ferme les yeux. Il a arrêté de crier en moi.

 


motelmurders

 


<--
Debut du roman
<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut du roman
<--