17/09/2008

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film

 

 

Les clous dans la poupée voodoo
15e clou

Le premier volet d'un carnet écrit
entre l'Afrique de l'ouest et l'Éthiopie
à l'hiver 2008.

Femmes Atlas du monde
    Un coin d’ombre...

En silence, de l’autre côté de la civilisation et de l’industrialisation des pensées, de l’industrialisation du fascisme, Afrique se tient debout. Sur sa tête le monde au complet, depuis le début des temps. Elle porte le temps lui même en équilibre sur sa tête, le temps, les premiers hommes, les grands exodes et la faim. Charge trop lourde que le monde, l’Afrique le porte malgré tout, fillette de 8 ans, aux yeux noirs, au visage lacéré, scarifié, les larmes de l’effort, du silence en sillon sur ses joues. Trop lourde la charge. C’est pourquoi elle dort partout, l’Afrique, la fillette de 8 ans… Entre les étales, épuisées, entre le riz et les fruits, entre le labeur, les zones franches et les maisons de traites. Dans son sommeil, le monde est quand-même en équilibre sur sa tête. Elle dort avant de reprendre la charge, en relais, d’enfants à vieillard, le continent au complet qui porte le poids du présent sur sa tête, un enfant sur le dos, un mode sur le crâne, en équilibre, avec la famine qui attend les yeux ouverts. Le cou droit, la charge lourde, l’œil à la recherche d’un peu d’ombre pour se reposer. En silence. Un coup de vent pour se rafraîchir.

Que ceux qui disent que les noirs sont paresseux, portent une nuit seulement le poids de la charge. Ils ne réalisent pas qu’ils sont assis sur la tête d’un contient.

 


motelmurders

 


<--
Debut du carnet
de voyage
Les clous dans la poupée voodoo
<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut du carnet
de voyage
Les clous dans la poupée voodoo
<--