12/11/2008

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film

 

 

Les clous dans la poupée voodoo
23e clou

Le deuxième volet d'un carnet écrit
en Afrique à l'hiver 2008 : l'Éthiopie.

Le bruit dans le sable que personne n’entend
    La réalité de mon ombre.

Ces gens-là, échoués dans les camps, entre les sacs de plastique, le temps et l’oubli, existent-ils vraiment ? Que faut-il pour exister ? Qu’est-ce qui détermine l’existence de quelqu’un ? Que le cœur se battent ? Que le corps projette une ombre ? Lorsqu’on est nulle part, entre deux époque, entre l’age de pierre et celui de la guerre, entre deux frontières à l’ombre de la mort, à mendier chaque jour qui passe, chaque jour plus honteux, plus indésirable, est-ce qu’on existe encore ? Personne ne les regarde sauf les illuminés lancés sur les routes par manque de raison, ceux-là même qui doute de leur existence… Personne qui n’arrive à les compter, qu’une statistique controversé, un chiffre en bas d’un rapport…

Si l’un d’eux meurt, s’il tombe, est-ce que ça fait du bruit ? Si un homme tombe dans un camp de réfugiés, est-ce que quelqu’un l’entend ? Si un enfant pleure, une mouche au coin de l’œil, qui de l’enfant ou de la mouche sera le plus bruyant ?

Et si on l’écrase, la mouche, est-ce que l’enfant meurt ?

Caravans
Sand ships crossing the horizon
To the other side.
Crossing the dull desert harsh
To beauty.

 


motelmurders

 


<--
Debut du carnet
de voyage
Les clous dans la poupée voodoo
<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut du carnet
de voyage
Les clous dans la poupée voodoo
<--