4/02/2009

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film

 

 

Interruption de la programmation:
Pause publicitaire très dispendieuse.

Superbowl
    1330 à 13…

L’offensive Israélienne sur Gaza est maintenant terminée. On peut maintenant écouter le Superbowl en paix. Résultat ? 13 morts (10 soldats et 3 civils) du côté Israéliens et plus de 1300 morts du côté Palestinien, comme le résultat d’un match de football contact entre une équipe professionnelle et une amateur. On a déjà beaucoup parlé de l’immense écart entre les participants de ce qu’on appelle avec beaucoup de complicité le conflit israélo-palestinien (on ne parle jamais du conflit Sino-Tibétain, mais de l’occupation du Tibet). L’indignation face à la violence démesurée de la riposte a été criée haut et fort dans les rues des capitales du monde, on l’a criée, on a vu les écoles explosées, les organismes internationaux ont dénoncé avec force, l’indignation est immense, la perte humaine est immense, le geste est horrible. Maintenant, de retour à la pause publicitaire. Elle se vend au prix moyen de 100 000 dollars la seconde.

Tout récemment, le Premier ministre israélien Ehud Olmert a annoncé on live broadcasting qu'Israël allait réagir de «façon disproportionnée» à la poursuite des tirs de roquettes palestiniennes depuis la bande de Gaza par le Hamas… Le Hamas, organisation terroriste, mouche sur le mur à écraser à la bombe au phosphore… Il y a eu environ 100 millions de téléspectateurs aux USA à l’écoute du Superbowl de dimanche, 1er février 2009.

Et le Hamas, lui ? Il est bon de savoir que le Hamas, mis sur la liste des organismes terroristes par nos pays, est aussi là-bas, un parti politique pour lequel suffisamment de Palestiniens ont voté pour le faire gagner les élections de 2006. Comme tout parti politique, le Hamas a des membres. Est-ce que tous les membres du Hamas sont des terroristes ? Est-ce que tous ceux qui ont voté pour le Hamas doivent être abattu sans procès ? Dans les accords des conventions de Genève et autres organisations comme les Nations Unis, il est reconnu le droit à un peuple occupé de résister. Pas de faire exploser une bombe dans un marché remplis de civils, c’est vrai, tout comme d’envoyer un missile dans une école, ou exploser un entrepôt de l’ONU et ses 10 millions d’aides humanitaires n’est pas reconnu comme un droit. 10 millions… C’est trois publicité à la mi-temps du Suprebowl, ça… On parle du droit sacré des Israéliens à se défendre, mais les Palestiniens ont-ils eux aussi le droit de se défendre ? On parle du non respect du cessez-le-feu des membres du Hamas, mais on ne parle pas des constantes entrées Israéliennes dans les territoires, ni de l’exécution des Palestiniens qui en découlent, on ne parle pas de la poursuite des projets de colonisations malgré leurs interdictions dans les traités de cessez-le-feu, on ne parle pas de la levée du blocus de Gaza qui dure depuis 16 mois et qui devait être allégé et finalement soulevé dans les accords mais qui n’a jamais cessé…

En 1993, quand le Fatah d’Arafat a reconnu Israël en cette poignée de main célèbre avec Itzhak Rabin sur le gazon vert de la Maison-Blanche, tous les Palestiniens s’attendaient à voir leur propre état reconnu de son côté, à voir la création de leur pays… À partir des restes, c’est vrai, mais la grande majorité s’en contentait… Ce pays n’est jamais venu. Le Fatah a reconnu Israël pour rien, disent les gens des rues… Ceux qui ne regardent pas le Superbowl… Ils n’ont rien reçu en échange de cette reconnaissance. Les colonies grossissent, l’occupation est de plus en plus violente et maintenant, Gaza est une martyre à l’échelle des nations. C’est pratique, les martyrs pour les mégaphones, pour ceux qui les utilisent…

Les gens ont cherché d’autres sources d’espoir, ils ont pris ce qui restait. … Le Hamas qui lui, n’avait jamais reconnu Israël, qui lui n’avait jamais concédé. Et c’est pour ça que jamais le Hamas ne reconnaîtra Israël sans qu’Israël ne crée la Palestine. Quand j’étais à Jenine, en 2005, je me suis retrouvé dans un meeting du Hamas pour commémorer le premier anniversaire de la mort du Sheik Ahmed Yassine, fondateur du Hamas. Les élections se préparaient. Et les gens me disaient qu’ils allaient voter Hamas. Pas parce qu’ils sont islamiques, terroristes, ou radicaux mais bien pour chercher une autre solution, et surtout parce que le Hamas n’avait pas eu son propre scandale des commandites comme le Fatah l’avait eu. Ils ont voté Hamas comme bien des Canadiens ont voté Harper face à la corruption. Demain, lors des prochaines élections, ils voteront encore Hamas, mais cette fois-ci par rage et les barbes seront 100 fois plus nombreuses. À cette époque, en 2005, 2006, quand le Hamas a décidé de jouer le jeu démocratique, d’arrêter ses activités militaires, de s’adoucir, d’essayer de diriger le pays qui les avait élus, le monde entier les a saboté, le Canada en tout premier lieu.

Nous.

Tout comme nous sommes le seul pays à avoir voté contre la résolution des droits de l’homme de l’ONU. La formulation de ce texte prêtait à polémique…

Nous encore.

Nous sommes le fer de la guerre.



UNITED NATIONS

Press Release

LE CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME DÉCIDE DE
DÉPÊCHER UNE MISSION INTERNATIONALE
D'ÉTABLISSEMENT DES FAITS DANS
LA BANDE DE GAZA

Conseil des droits de l'homme
MATIN
12 janvier 2009

Le Conseil des droits de l'homme, réuni en session extraordinaire, a adopté aujourd'hui une résolution sur «les graves violations des droits de l'homme dans le territoire palestinien occupé, y compris la récente agression dans la bande de Gaza occupée», par laquelle il décide de dépêcher une mission internationale indépendante d'établissement des faits afin d'enquêter sur toutes les violations du droit international relatif aux droits de l'homme et du droit international humanitaire commises par Israël contre le peuple palestinien dans l'ensemble du territoire palestinien occupé, en particulier dans la bande de Gaza occupée, du fait de l'agression actuelle.

Par cette résolution, adoptée par 33 voix contre une (le Canada) et 13 abstentions, le Conseil condamne fermement l'opération militaire en cours de l'armée israélienne dans le territoire palestinien occupé, en particulier dans la bande de Gaza occupée, qui a entraîné de graves violations des droits de l'homme du peuple palestinien ainsi que la destruction systématique de l'infrastructure palestinienne. Il exige qu'Israël retire immédiatement ses forces militaires de la bande de Gaza occupée et lui demande de mettre un terme à son occupation de toutes les terres palestiniennes occupées depuis 1967. Le Conseil demande en outre qu'il soit mis un terme aux tirs de roquettes contre des civils israéliens.

(…)

Vote contre : M. MARIUS GRINIUS (Canada) s'est dit préoccupé par le prolongement des hostilités entre le Hamas et Israël. La priorité doit être donnée à l'instauration par la voie diplomatique d'un cessez-le-feu durable, ainsi qu'à l'aide aux populations civiles touchées. Le représentant canadien a par ailleurs déploré que le projet de résolution soumis au Conseil des droits de l'homme dans le cadre la présente session extraordinaire ne mentionne pas les tirs de roquettes lancés par le Hamas contre Israël. En outre, la formulation de ce texte prête à polémique, a-t-il ajouté.

La formulation de ce texte prête à polémique.
Pas le bombardement du QG de l’UNRWA ou les bombes à phosphore…
Non.

C’est la formulation de ce texte qui prête à polémique.

 

 


motelmurders

 

 

 

 

 

 

 

 

25 juillet 2006
Les actions d’Israël au Liban

La vérité hors de la bouche des canons

-----------------

Pour un aperçu du Liban et de la Syrie:
La rupture du jeûne, carnet de voyage

-----------------

Pour un aperçu de la Palestine et d'Israël: L'esplanade des mosquées, carnet de voyage

25 juillet 2006
Les actions d’Israël au Liban

La vérité hors de la bouche des canons

-----------------

Pour un aperçu du Liban et de la Syrie:
La rupture du jeûne, carnet de voyage

-----------------

Pour un aperçu de la Palestine et d'Israël: L'esplanade des mosquées, carnet de voyage