15/04/2009   

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film
Bookmark and Share Partager

 

 

Fat man et Little boy
8e texte

Le langage des pierres et le silence des méduses.

6e RENCONTRE
    Il resterait encore en vie, 243 692 Hibakusha (explosion-affected people).

Mao : Pourquoi le sable est blanc ?

Nagasaki : Pardon ?

Mao : Vous m’avez dit que vous m’expliqueriez.

Nagasaki : Oui, j’ai dit ça. La première journée. Je croyais que tu ne m’écoutais pas.

Mao : Je ne vous regardais pas. Mais ça ne veut pas dire que je n’écoutais pas. Les gens veulent toujours qu’on les regarde quand on les écoute.

Nagasaki : Le sable est blanc ici, parce que notre île a changée dans les dernières années. Avant aujourd’hui, il y a eu la guerre. Tu savais ?

Mao : Oui.

Nagasaki : Avant, nous vivions dans un empire. L’empire du soleil levant. Et le chef de notre empire, personne ne l’avait jamais vu ni entendu. Personne n’avait entendu le son de sa voix. Il s’appelait Hiro-Hito.

Mao : Comme mon papa.

Nagasaki : Comme ton papa.

Mao : C’est le chef de la musique, mon papa, mais lui aussi, les gens ne l’entendent pas. Continue ton histoire.

Nagasaki : À cette époque, les gens savaient écouter les pierres fendre dans les jardins.

Mao : Moi, je sais encore.

Nagasaki : Oui, toi, tu sais. Et tu sais mieux que n’importe qui.

Mao : Continue.

Nagasaki : Un jour, on a perdu la guerre parce que nos ennemis avaient compris le soleil et l’avaient mis dans une boîte, et deux fois, ils l’ont lancé sur nous. Deux soleils se sont tués sur le royaume du soleil levant. Alors, notre empereur qui nous aimait à abandonné la guerre. On ne peut pas se battre contre le soleil, qu’il a dit. Les vainqueurs l’ont obligé à parler à la radio et à dire à tout le monde que nous avions perdu. Et que nous allions devoir arrêter d’écouter les pierres et aller plus vite, travailler dans les usines. Notre empereur, qui avant était un Dieu, ce jour-là, il est devenu un homme. Une voix. C’était la première fois que l’on entendait sa voix. Les gens n’y croyaient pas… Nous, les gens du pays où le soleil se lève, nous, on allait devoir baisser les yeux, parce que le soleil était mort deux fois ici ?

Mao : Continue.

Nagasaki : Le soleil est mort deux fois, là où il se levait. Notre empereur en est devenu un homme. Et maintenant, les pierres sont seules. Alors, elles pleurent. Personne ne s’occupe plus d’eux. Et les larmes des pierres, c’est ce sable blanc.

Mao : Ce n’est pas vrai. Les pierres, ça ne pleure pas. Et ce n’est pas le soleil qui est tombé sur nous, c’est des bombes. Deux bombes. Un petit garçon et un gros monsieur. 6 août 1945, Hiroshima, 8 heures 15 du matin, "Petit garçon", une bombe atomique à l'uranium 235, est lâchée par un bombardier B-29. Elle explose. 70 000 morts immédiates et 200 000 morts au total jusqu'à la fin du XXe siècle. 9 août 1945, Nagasaki, c’est toi ça, Nagasaki. Et là, "Gros monsieur", bombe au plutonium 239, explose faisant 40 000 morts immédiates et 120 000 morts au total jusqu'à la fin du XXe siècle.

Hiro-Hito : 300 000 survivants souffrent encore des séquelles de ces deux explosions.

Mao : C’est ça.

Nagasaki : C’est ça. Pardonne-moi, Mao, je ne voulais pas de choquer.

Mao : Je ne suis pas un idiot.

Nagasaki : Je sais Mao. Pardonne-moi. Je ne croyais pas que tu savais tout ça.

Mao : Arrête de me demander pardon.

Nagasaki : Tu as raison Mao, ce que tu dis est vrai. Mais mon histoire aussi, elle est vraie. Il n’y a pas qu’une seule vérité. Qu’une seule façon de voir, de lire et d’entendre le monde, les jours. Ça dépend du point de vue. Ces bombes, c’est comme du soleil. L’énergie nucléaire, c’est ce qui fait briller les étoiles. Et ce sable, c’est comme des larmes. Comme la bassine est la mer et que ces avions en plastique peuvent voler dans tes mains. Ces bombes, c’est comme tes crises, c’est comme ton père…

Mao : C’est les bombes qui ont rendu le sable blanc ?

Nagasaki : Oui.

Mao : Et il y a plus d’une vérité ?

Nagasaki : Oui.

Mao : Petit garçon et gros monsieur. Moi et papa. On est des bombes…

Je crois que je vais y aller. J’ai assez appris de choses aujourd’hui.




motelmurders

 

 


<--
Debut de la série "Fat man et
Little boy"

<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut de la série "Fat man et
Little boy"

<--