22/04/2009   

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film
Bookmark and Share Partager

 

 

Fat man et Little boy
9e texte

Le langage des pierres et le silence des méduses.

LE CORRIDOR
    Famille Nucléaire [Modifier]

Madeleine parle à Nagasaki.

Madeleine : Quand je baise, c’est le seul moment où je suis heureuse. C’est là qu’on se parlait, lui et moi. On était l’univers à ces moment-là. Un. Le manque se remplissait, je devenais enfin complète, la moitié que j’étais devenait pleine. C’est le seul endroit où j’avais vraiment l’impression de le rencontrer. Avec lui, mes seins devenaient des yeux. Des yeux. Je voyais en lui au contact de mes mamelons sur sa peau, je lisais son cœur, ses générations, ses peurs et ses folies. Au début, c’est ça qui m’a attiré. J’étais en lui, ce n’est pas lui qui me pénétrait, c’est moi qui entrais en lui. On faisait toujours l’amour les yeux ouverts. Il savait que je le lisais. Chaque fois que je le trompais, il le savait. Il savait lire le silence. Alors, j’ai appris à parler tout le temps. Mais des fois, à table, le silence était plus fort. Alors, mes seins, je ne sais pas pourquoi, ils s’excitaient, mes mamelons se gonflaient et ils perçaient la soie des robes dispendieuses. J’ai même déjà eu des montés de lait, ces soir-là. J’ai toujours l’œil sur le cœur.

Mais des fois, de plus en plus souvent, je n’y pouvais plus. Je rentrais le matin, parfumé de cigares et d’eau de toilette pour homme, et il ne disait rien. Une fois, j’ai même invité un homme dans notre lit. Nous avons un lit, non pas un tatamis, je suis d’Amérique, je refuse de dormir à terre. Surtout avec notre richesse. Un homme dans notre lit. Je n’ai pas changé les draps. L’odeur était cacophonique. Il a pleuré. Vous ne pouvez pas savoir comment le silence me brise les tympans.

Le dernier soir, on a fait l’amour, encore et encore. En plein orage. Je suais, je jouissais, il pleuvait, le tonnerre, le vent. J’étais heureuse, le silence parlait enfin, il se laissait écouter, il n’était pas entre nous, il était autour de nous, il était humide, violent, sensuel… Après l’épuisement, j’ai regardé l’eau couler sur les fenêtres. Et les éclaires déchirer la noirceur… Les fenêtres pleuraient pour moi. Et j’ai remarqué que mes seins tombaient.

Le monde pourrit.

J’aimerais bien retourner en Amérique.

C’était vraiment très beau, les rigoles de pluies sur la fenêtre, les petites rivières verticales qui prenaient milles chemins, qui changeaient mille fois de parcours… Des petits lézards d’eau…

Vous pensez qu’on pourrait augmenter ma prescription ?

FAMILLE NUCLÉAIRE [MODIFIER]

Une fois la masse critique atteinte, la réaction en chaîne est déclenchée. Dans une réaction complète, chaque noyau de la matière fissile se divise en deux noyaux plus légers (produits de fission) et libère en plus des neutrons. Ces derniers vont alors percuter d'autres atomes de matière fissile, qui à leur tour vont libérer des neutrons et ainsi de suite. La réaction en chaîne est déclenchée, et la matière dégage une énergie colossale en comparaison de la quantité de matière fissile mise en jeu. Cependant, dans une bombe atomique, seule une petite fraction (parfois très faible) du matériau fissible est effectivement consommée avant d'être dissipée par l'explosion, ce qui diminue d'autant la puissance de l'explosion par rapport à celle disponible dans la masse fissible.

 


motelmurders

 

 


<--
Debut de la série "Fat man et
Little boy"

<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut de la série "Fat man et
Little boy"

<--