3/06/2009   

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film
Bookmark and Share Partager

 

 

Fat man et Little boy
13e texte

Le langage des pierres et le silence des méduses.

9e RENCONTRE
    On est tous un peu un bébé abandonné dans les poubelles.
Après la parade..

Mao : Toi aussi, tu m’abandonnes.

Nagasaki : Non. Je ne peux pas continuer si ta mère ne veut pas… Après l’aquarium, elle ne veut plus… Tu as failli mourir, Mao… je prend l’eau de partout…

Mao : Tu mens, tu mens, tu mens. Elle aussi, elle va m’abandonner, elle va me laisser dans une poubelle comme son ventre. C’est normal, je suis un monstre, un débile, j’ai la rage, j’ai de la bave…

Nagasaki : Mao, écoutes-moi…

Mao : Et toi, tu mens. Tu es rien, tu veux un enfant et tu crois que je suis à vendre, alors tu veux me ramasser, mais tu penses juste à toi, tu ne veux pas m’aider, tu veux me manger, parce qu’en toi, c’est vide, c’est même pas l’océan, c’est vide. Tu sais même pas nager. Et moi, j’existe presque pas, il n’y a que les grosses choses qui existent, il y a juste les baleines qui savent aimer, tu vaux rien, t’es même pas une baleine. Demain, on va me mettre dans une poubelle comme ma mère qui a vidé son ventre dans une poubelle, j’ai pas eu de sœur, et demain c’est mon tour. Tu ne veux plus que je vienne, tu veux me manger toi aussi, et elle, elle va me jeter parce que je n’existe presque pas, que je bave, que je pisse dans mes culottes quand c’est l’orage électrique, même si je porte des bottes de caoutchouc. Moi aussi, je vais finir dans une poubelle. Comme une couche pleine de pipi, comme rien. Et toi, tu vas te moucher, tu vas pleurer et te moucher et ensuite, tu vas lancer ton mouchoir dans la poubelle sur mon petit corps croche et avec ton mouchoir, c’est le souvenir de moi que tu vas jeter, et avant même que le mouchoir tombe dans la poubelle sur mon corps tout nu, tout croche, tu vas m’oublier. Tu vas me jeter comme un mouchoir, comme maman a jeté le bébé d’après moi. Je suis juste ça, un mouchoir plein de morve et la morve, c’est comme l’eau, c’est conducteur. Avant que le mouchoir arrête de tomber, tu vas m’avoir oublier. Je te hais.

D’ailleurs, des bébés, il en traîne partout, t’a juste à te pencher et à te servir…

La répétition des crises d'épilepsie peut entraîner l'apparition de lésions cérébrales. Ces lésions prédominent dans les régions cérébrales à l'origine des crises mais aussi dans une région particulière, la face interne du lobe temporal. Elles sont susceptibles par la suite d'être à l'origine de nouvelles crises — on dit que la maladie s'auto-aggrave.

Les crises convulsives de l'épilepsie sont de grandes secousses musculaires chez un sujet inconscient. Il existe un risque de blessure (chute, luxation de l'épaule, traumatismes divers) et de morsure de la langue. Le patient n'avale jamais sa langue, donc il ne faut pas essayer d'introduire ses doigts dans la bouche d'un patient en pleine convulsion.

On rêve tous d’être un char allégorique dans une parade, la plus grosse parade du monde…
On est tous un peu un bébé abandonné dans les poubelles.
Après la parade.

 


motelmurders

 

 


<--
Debut de la série "Fat man et
Little boy"

<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut de la série "Fat man et
Little boy"

<--