08/07/2009   

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film
Bookmark and Share Partager

 

 

Anti-pause commerciale,
Gaza 6 mois plus tard

L’œil du talk show host
    Gaza 2009, je me souviens.

Il y a 6 mois, je rentrais d’un troisième voyage en Palestine occupée et en Israël. Je me suis retrouvé près de Gaza, là où les journalistes regardaient de loin les bombardements et prenaient leurs images, vu l’interdiction d’accès par Israël. J’y ai vu avec deux yeux ce que le cyclope de ma télé m’avait toujours montré. Et j’ai compris. L’enfer n’entre pas dans un écran. Le constant pilonnage m’a crevé les yeux, parfois jusqu’à une explosion par minute, le sol en a tremblé sous mes pieds, j’y ai senti la terre trembler de rage devant la violence des obus, devant la furie des hommes, face aux impacts qui donnaient aux buildings des allures de nains. L’écran s’est déchiré, les ogres de l’enfer mangeaient de la terre et de la chair devant moi, l’odeur traversait la plaine, le son de la furie et du chaos hurlant, du métal vainqueur sur l’humanité. La télé ferme un œil quand elle nous montre. Celui qui était dans la tombe et qui regardait Caïn, celui dont parlait Victor Hugo. Maintenant, pour l’éteindre, cet œil sur nos fratricides, on n’a qu’à changer de chaîne.


Depuis, on regarde ailleurs. Depuis, les jours passent sans que la paix ne revienne, sans que l’humanité reprenne le dessus sur le brûlant des armes. Ils sont là, de l’autre côté du cyclope. Mais on ne fait toujours rien. L’oublie a pris la forme du talk show host, et les peuples au complet sèchent au soleil, entre les mouches, accrochés aux crochets de bouchers. Le talk show host chasse les mouches et les mauvaises langues, et l’on continue l’orgie. À la table de nos festins, les martyrs s’accumulent. Un raisin dans la bouche. Les autoroutes s’allongent, les milliardaires visitent la station spatiale, on creuse de nouveaux cratères sur la lune, les zones franches mastiquent les générations au complet, les lagunes débordent des opposants politiques, on continue le grand shopping, les carcasses de nos repas s’accumulent en marges de nos cités murées, l’oublie sourit à pleine dent.

Pourquoi prétendre encore à la civilisation ?

Et maintenant, ils ont mis les extrémistes au pouvoir. Mais ce sont nos extrémistes à nous, alors personne ne rouspète. La roue tourne, le supplice de la goutte ne fera pas déborder le vase. De toute façon, il n’y a plus d’eau. Le Jourdain est détourné avant d’arriver dans les territoires… La Mer Morte en baisse d’un mètre par année… C’est dit, c’est répété, mais tout le monde s’en fou. Les extrémistes aiguisent leurs canines sur les traités bafouées, et ils rient des livres d’histoires, ils les mastiquent. Et moi, je plonge au plus profond de la Mer Morte voir les civilisations englouties et les peuples exterminés.

 


motelmurders

 

 

 

 

 

 

D'autre textes portant sur le moyen orient:

14 janvier 2009
Liberez Gaza

Là où se cache le Hamas

-----------------

25 juillet 2006
Les actions d’Israël au Liban

La vérité hors de la bouche des canons

-----------------

Pour un aperçu du Liban et de la Syrie:
La rupture du jeûne, carnet de voyage

-----------------

Pour un aperçu de la Palestine et d'Israël: L'esplanade des mosquées, carnet de voyage

 

 

 

 

 

D'autre textes portant sur le moyen orient:

14 janvier 2009
Liberez Gaza

Là où se cache le Hamas

-----------------

25 juillet 2006
Les actions d’Israël au Liban

La vérité hors de la bouche des canons

-----------------

Pour un aperçu du Liban et de la Syrie:
La rupture du jeûne, carnet de voyage

-----------------

Pour un aperçu de la Palestine et d'Israël: L'esplanade des mosquées, carnet de voyage