28/07/2010   

art mécanik
hurle
Eden Motel
xia
Film film
Bookmark and Share Partager

 

 

L'AN ZÉRO
Septième grain de riz sous la langue

Cambodge, carnet de voyage, printemps 2010.

Year Zero
    Ne pas douter. Ne pas fermer les yeux quand on appuie sur la gâchette.

Espérer le premier homme pour ne pas rencontrer le dernier. Le rêver, lui, le premier homme, l’homme sauvage, celui qui n’a jamais existé, l’habitant de l’Utopie, l’homme originel… N’aimer qu’elle, sa femme, celle des îles habillées de fleur, de sueur, protégée des péchés et des tabous… Les enfants de l’Éden, chasseurs nus, heureux, simples, une feuille sur le sexe, une pomme à la main… Recommencer. Souhaiter une catastrophe pour tout recommencer. Avoir enfin appris et jeter des bases nouvelles. Jeter le bébé avec. Être tellement désespéré, haïr l’avidité, le compromis, pointer les tueurs, connaître leur adresse, croire ce que l’on sait, voir les meurtres prémédités, les occupations militaires, les enfants sacrifiés, le sang et la machine… Souffrir. Voir sa mère mourir. Hurler devant l’injuste, et les regarder continuer leur chemin. Les regarder boire et rire. Et baiser les fillettes recousues. Ne plus arriver à croire tant que le monde ne soit rasé, ne plus savoir rêver demain, ne voir que le laid, les furoncles de notre monde, la fumée des champs de pétrole, mettre la bouche de nos enfants contre le tuyau d’échappement, mettre la bouche du fusil dans celle de nos frères et souhaiter un nouveau début. Un séisme dans les buildings de la haute finance, un tsunami sur les côtes du marketing, un nouveau début, une deuxième chance, l’envie d’y croire.

Se lever le matin décidé d’y croire. Tuer son frère. Se coucher avec les machettes aiguisés, près à l’assassinat ciblé. Se lever le lendemain, et se dire, je dois y croire. Je veux y croire et je vais y croire. Tout risquer. Tout raser. Mendier une deuxième chance. Tout raser, tout oublier, recommencer à zéro, une deuxième chance, un nouveau départ, nous nettoyer le cerveau de sa pollution marchandée, des images subliminales de l’ère industrielle. Revenir aux champs. À l’homme premier. Avant la découverte. Avant la corruption des empires et la hiérarchisation de la civilisation.

Repartir. Lavé. Purifié. Abolir l’injustice, l’avidité, les classes et les oppresseurs. L’ère du verseau. L’homme nouveau. Réinventer l’homme. Rééduquer l’homme, abolir les classes, l’argent, le calendrier, abolir l’esclavage économique, briser l’accoutumance à l’or noir, refaire le monde peu à peu, petit à petit, une fois pour toute, déraciner les mauvaises herbes, purifier la race, nettoyer l’homme de ses pommes pourries.

Mettre l’homme nouveau face au dernier humain. Tuer sans gaspiller de balle. Le surhomme non pollué, la société agraire, pure, l’Éden restauré, redistribué, l’utopie obligatoire, la fin de la famille, de la mémoire, du passé, de la pauvreté.

Year Zero.

 


motelmurders

 


<--
Debut de la série "L'AN ZÉRO"
<--

-->
Texte suivant
-->

<--
Debut de la série "L'AN ZÉRO"
<--