lecabinet  
art mécanik
hurle
motel murders
xia
Film film

 

 

 

LE GROUPE DE CRÉATION THÉÂTRALE MÉCANIQUE GÉNÉRALE VOUS PROPOSE DE FAIRE VOTRE PROPRE MONTAGE DE VIEILLES HISTOIRES CENSURÉES DE LA LITTÉRATURE QUÉBÉCOISES

TROIS PROPOSITIONS DE MONTAGES AU MENU

Trois courts films inspirés d’extraits de romans du début du vingtième siècle. Romans censurés par l’autorité, en l’occurrence le clergé à cette période de la littérature québécoise. Le film LA VIE est basé sur un extrait d’un roman de 1918 jugé « anti-terroir », L’AMOUR est basé lui sur un roman d’apprentissage amoureux évoquant la vie « moderne » de 1914. Et enfin, LA MORT s’inspire du premier roman de l'histoire du Québec qui, lors des rééditions, sera expurgé de ses jurons et du mot amour qu'on remplace partout par affection ou amitié.

 

«LA VIE» :

Histoire censurée, entre autres, parce que la famille est représentée à l’opposé de ce que voudrait le clergé (les membres ne sont pas solidaires entre eux et ils se jalousent beaucoup). Malgré cela, LA VIE se manifeste quand même dans un rang de Montérégie, au milieu du
XIXe siècle, à l’heure du repas du soir...


 

«L'AMOUR» :

Une jeune veuve aisée décide de prendre sous sa protection un jeune homme de vingt ans arrivé à Montréal depuis peu. Extraits très librement inspirés des scènes intimes d’un roman jugé immoral par l’église en 1912, le récit original de L’AMOUR contient tout de même quelques scènes érotiques. Nous avons forcé quelque peu cette dernière dimension de l’œuvre...


 

«LA MORT» :

Septembre 182_., M. est assis sur le seuil de sa porte, lorsqu'un colporteur s'approche de lui pour lui demander s'il désire quelques marchandises. Étonnamment, la censure ne se préoccupe pas de cet extrait où M. accueille le colporteur avec une cruauté que l’on retrouvera rarement par la suite dans le roman québécois.