24/07/2000

     

 

 

 

Des commentaires?
chinoiseries@lecabinet.com

17 juillet
légende chinoise
en bandes dessinées

12 juillet
les mythes et légendes

4 juillet
riz frit...

26 juin 2000
Nuits froides...

19 juin 2000
Nuits chaudes...

12 juin 2000
C'est pas si chinois que ça!

6 juin 2000
Ces petits traits qui composent un caractère chinois...

25 mai 2000
La chéloniomancie ou comment prédire l'avenir par les écailles de tortues

 








CHINOISERIES


Comment ça va ?


Nimen = vous (vu dans les premières parutions des chinoiseries) composé du

ni (pour tu ou toi) et du

men (pour le pluriel dans les pronoms personnels)

hao= bien ou bon (vu dans les premières parutions...)


ma ? =particule interrogative (vu dans les premières...)

Et oui, Pang Gu, notre surhomme de la semaine dernière, est mort pour sauver l'univers...mais attention, il n'a pas encore dit son dernier mot ! Anacronisme et question du jour : D'où sortent les feuilles d'arbres formant sa petite jupette et servant à cacher l'immontrable alors qu'il sort à peine de son œuf et que rien n'existe encore sur cette terre ? ? ? ? ?

Savez-vous qu'en Chine, le chiffre malchanceux n'est pas 13 mais bien 4 ?
Vous trouverez rarement un 4eme étage dans les édifices et un mariage le 4 avril encore moins ! !
Tout ça parce que le chiffre quatre en chinois se prononce (se), homophone du mot se qui veut dire mourir ! !


si (prononcer se) = quatre


si (prononcer se) = mourir

Voici donc la suite de Pang Gu...

6. Mais juste avant de rendre son dernier souffle, Pang Gu utilisa ce souffle pour créer le vent et les nuages, sa voix pour le tonnerre, son œil gauche pour le soleil, le droit pour la lune ; finalement, ses cheveux et sa barbe devinrent les étoiles filantes.

7. Ses quatre membres se changèrent en quatre points cardinaux et le reste de son corps en montagne. Son sang devint l'eau des rivières et ses muscles la terre des champs. Jusqu'aux poils de son corps qui se transformèrent en herbes, ce qui donna à la terre cette couleur verdoyante.

8. Cependant, depuis que Pang Gu avait créé le ciel et la terre, celle-ci était immensément vide, sans aucune vie. C'est alors qu'apparut un autre esprit surnommé Nu Wo. Celle-ci se sentait très seule sur cette terre ; elle avait l'impression que quelque chose d'important lui manquait.

9. Un jour, Nu Wo croisa un cours d'eau scintillant ; elle s'y pencha et prit dans ses mains de la boue. Se basant sur sa propre apparence, elle créa une poupée. Lorsqu'elle déposa cette poupée sur le sol, celle-ci se mit soudainement à danser et à vivre devant ses yeux.Dommage que Pang Gu n'ait pas connu Nu Wo...

 


Xia ge libai jian !
A la semaine prochaine !
chinoiseries@lecabinet.com

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

  Des commentaires?
chinoiseries@lecabinet.com