05/09/2000

     

 

 

 

Des commentaires?
chinoiseries@lecabinet.com

28 août
la suite de MENG JIANG

21 août
MENG JIANG*

14 août
dernière partie des bandes dessinées

8 août
4ième partie des bandes dessinées

31 juillet
3ième partie des bandes dessinées

24 juillet
2ième partie des bandes dessinées

17 juillet
légende chinoise en bandes dessinées

12 juillet
les mythes et légendes

4 juillet
riz frit...

26 juin 2000
Nuits froides...

19 juin 2000
Nuits chaudes...

12 juin 2000
C'est pas si chinois que ça!

6 juin 2000
Ces petits traits qui composent un caractère chinois...

25 mai 2000
La chéloniomancie ou comment prédire l'avenir par les écailles de tortues

 








CHINOISERIES

Vous vous rappelez de notre Nu Wo nationale?? (en passant, erreur d'impression, son vrai prénom est Nu Gua... nous l'appelerons donc dorénavant Nu Gua). Et bien j'ai découvert cette semaine en faisant quelques recherches une autre version de ses péripéties: il semblerait qu'elle ait été à la fois la soeur et la femme de Fu Xi (figure légendaire de la Chine ancienne). Comme lui, elle avait un corps de serpent ou une queue de poisson et pouvait transformer 70 objets différents par jour. Ce serait aussi avec Fu Xi qu'elle aurait inventé le mariage. Mais la raison faisant d'elle une figure légendaire est qu'elle pouvait faire fondre et fusionner la matière.

Un jour, alors que les dieux étaient en plein combat, un des quatre piliers tenant le ciel au-dessus de la terre s'est effondré. Nu Gua fit alors immédiatement fondre des pierres et les transforma en colle. Malheureusement peu douée en calcul, elle prit mal ses mesures ce qui eut pour conséquence que le firmament penche un peu dans le coin sud-est, expliquant ainsi pourquoi toutes les rivières en Chine coulent dans la direction sud-est...

Fait intéressant aussi, c'est elle qui aurait inventé la flûte et créé les humains en utilisant de la boue (données identiques à celles données auparavant), sauf pour le fait suivant: Nu gua aurait fait cuire ses petits humains en terre cuite dans un four...une partie d'entre eux aurait cuit trop longtemps et aurait donné naissance à la race noire. Une autre partie d'entre eux aurait été sortie du four trop tôt et aurait ainsi donné naissance à la race blanche!!! Ce qui est étrange, c'est qu'on ne parle pas ici de la race jaune...

Une autre légende dit que vivait autrefois, dans une région éloignée du Kunlun, un frère et une sœur appelés Fu Xi et Nu Gua. Ne désirant pas contracter un mariage incestueux, ils décidèrent de demander l’avis des dieux en laissant deux colonnes de fumée monter vers le ciel : si les deux colonnes se rejoignaient ; c’était signe que leur mariage était béni des dieux…et c’est ce qui se produisit. Au moment des devoirs conjugaux ; Fu Xi se dit qu’il était peut-être mieux de couvrir la tête de sa femme à l’aide d’un linge. Et c’est ainsi que la tradition du linge sur la tête s’est perpétuée jusqu’au siècle dernier.

Vous vous rappelez la semaine dernière quand Meng Jiang faisait couler son sang sur les os afin de retrouver les restes de son mari ? Les chinois font une distinction nette entre deux sortes de sang. Le premier c’est le sang frais, rouge, celui qui coule dans notre corps et qui symbolise la vie. Le 2e sang, foncé, celui des menstruations, est sale. Tout contact avec ce sang n’amène que maladie et malheur. Lorsque des images de dieux sont consacrées ; les yeux sont peints à l’aide de sang frais afin de donner une âme à l’image ou à la statue. Plusieurs histoires racontent comment un peintre qui peignait un dragon s’est vu critiqué par un client pour ne pas avoir peint les yeux avec du sang frais. Lorsque le peintre s’exécuta, le dragon prit vie et s’envola. On raconte aussi comment des enfants, recherchant les restes de leurs parents décédés, faisaient couler leur sang sur les os afin de récupérer les ossements et offrir à leurs parents des funérailles décentes (identique à l’histoire de Meng Jiang la semaine dernière).

Le sang était aussi utilisé pour les tests de chasteté. Si la virginité d’une femme était en question, elle n’avait qu’à se couper la joue et à faire couler son sang dans un verre d’eau. Si le sang se mélangeait à l’eau, elle était vierge. Par contre, si des gouttes de sang restaient à la surface de l’eau, comme des globules ; son cas était réglé. Le lait maternel serait aussi du sang transformé ; On dit qu’un bol de lait maternel laissé sorti durant la nuit sera obligatoirement transformé en sang le lendemain matin ! ! !

Finalement ; le sperme serait aussi du sang transformé !!! Attention les gars ; si vous en dispersez trop, votre santé pourrait être menacée... c ‘est la médecine chinoise qui le dit...


Xia ge libai jian !
A la semaine prochaine !
chinoiseries@lecabinet.com

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

  Des commentaires?
chinoiseries@lecabinet.com