03/04/2002
art mécanik
hurle
motel murders
xia

 

 

La femme comme caractère clé
...malheureusement à 90% du temps négatif.

Salut la gang des chinoiseries!

Pour ceux qui lisent les chinoiseries depuis ses débuts, vous vous rappelez sûrement qu’en 2000, (voir les archives!), Xia vous offrait souvent des analyses de caractères chinois et plusieurs d’entre-vous l’appréciaient beaucoup. On revient donc encore à ces fameux caractères chinois mais cette fois-ci on regarde un aspect qui ne fera pas nécessairement plaisir à la gente féminine...

Voici donc quelques caractères chinois qui utilisent la femme comme caractère clé, ce qui veut dire que le sens du caractère est en majeure partie associé à celle-ci. Ce sens donné au caractère est malheureusement à 90% du temps négatif. N’oubliez pas que les caractères ont été inventés il y a des millénaires et que le rôle de la femme à cette époque n’était souvent, et cela dans beaucoup de sociétés, qu’un rôle de reproductrice et de servante du male dominateur. Voyons donc d’un peu plus près ces caractères qui donneront sûrement la chair de poule à certaines...


Nu (se prononce nu, 3ème ton)
Femme

Pictogramme d’une femme agenouillée...


Nu (se prononce nous, 2ème ton)
Esclave, servante

Pictogramme d’une femme (la partie de gauche) sous le contrôle de la main du maître (le caractère de droite, , représente la main droite. )


Nu (se prononce nous, 4ème ton)
Rage, furie

Pictogramme de l’esclave (composé de la femme et de la main droite) et en bas,
le coeur.


Ru (se prononce jou, 2ème ton)
Écouter (une parole) obéir
Pictogramme de la femme à gauche et de la bouche à droite = femme qui suit les instructions de la bouche = écouter, obéir.


Shu (se prononce chou, 4ème ton)

Au dessus, pictogramme pour écouter, obéir, et le coeur en dessous = “comme le Ru, (qui est composé de la femme qui écoute) le coeur fait de même” = pardonner. Vous voyez la logique????? La femme, comme le coeur, pardonne….

Bon, et pour bien finir le tout….voici la palme d’or et d’argent…

Ce caractère n’est plus utilisé de nos jours. Il représente trois hommes ensembles et veut dire: homosexuel...

Bon, et bien dernier caractère pour cette semaine, trois femmes ensembles, représente l’adultère...

Je tiens à préciser qu’une partie des caractères présentés dans cette page ne sont plus utilisés avec le sens primaire que je vous ai donné ici, mais l’écriture, la construction du caractère reste la même. Ce que je tenais à démontrer, c’est tout simplement que l’écriture chinoise, qui utilise encore les caractères inventés il y a des millénaires (malgré une transformation marquée au cours des siècles), s’écrit encore de nos jours avec la définition initiale des caractères, même si le sens moderne n’est souvent plus le même...

 


Xia ge libai jian !
À la semaine prochaine !
chinoiseries@lecabinet.com