08/05/2002
art mécanik
hurle
motel murders
xia

 

 

Les Zou Zu
...ou une des communautés autochtone de Taiwan

Quoi de mieux pour se dé stresser qu’un petit week-end à la montagne? Et bien si vous passez par Taiwan, voici la suggestion de Xia! Un week-end hors du commun, qui vous fera découvrir toute la richesse de Taiwan: les minorités ethniques. Au nombre de neuf, on les retrouvent sur les côtes est, ouest et sud mais l’endroit de prédilection pour se mêler à leur vie l’instant d’un week-end se trouve dans les montagnes taiwanaises. Les gens des différentes minorités ethniques de Taiwan ont tous un trait en commun: leur amabilité. Étranger que vous êtes, vous ne le serez que pour un instant; dès le premier sourire, la différence s’efface et laisse place à l’être humain, la nature, la vie. C’est pourquoi dans ce reportage, qui a été fait dans l’une des plus hautes montagnes de Taiwan, on ne verra pas de montagnes. On laissera plutôt place aux gens. Bien sûr, elles sont belles, impressionnantes et imposantes les montagnes de Taiwan.. Alishan, la deuxième plus haute montagne de Taiwan (2490 mètres), donne accès à la montagne de Jade. Cette dernière, avec une altitude de 3952 mètres, est la plus haute montagne en Asie à l’est de l’Himalaya.

Mais malgré cela, ce qui marque le plus, je vous l’ai dit, ce sont les gens, l’autarcie de ceux-ci qui vivent bien loin du tumulte des grandes villes, et qui s’en trouvent très bien ainsi, croyez moi!

Enfin, je voulais aussi vous montrer l’étonnante similarité entre les Indiens du Canada et ceux de Taiwan. Leur totem, vêtement, visage, c’est étonnant!

zou zu (zou, le nom de la minorite, zu = minorité)
Minorite des Zou

 

Alishan nous étonne par son paysage féerique, et....humide!

 

Les différentes statues exposées dans le village des Zou nous montrent leurs traditions gardées depuis des siècles. Ici, la mère, fatiguée, se repose sur une roche après la récolte.

 

Image de trois visages de chasseurs, avec les animaux dessous, et les anciens pictogrammes tout en bas.

 

Demoiselles en charge de concasser le riz.

 

Dessin sur une porte de maison, montrant un homme et l’image du serpent, symbole de virilité.

 

Chasseur: Similarité frappante avec nos propres indiens du Canada.

 

Traduction: “de la minorité des Zou... les Indiens de Taiwan” .

 

Costume traditionnel pour les hommes, porté à l’occasion des mariages, des fêtes, des différentes festivités au cours de l’année.

 

Le chef du village; lui seul peut porter ce casque de plume.

 

Le marchand itinérant: dans la montagne d’Alishan, on ne trouve ni épicerie et encore moins de supermarché. Je vous présente donc un de ces marchands ambulants, effectuant sa visite quotidienne aux différentes habitations du village. Étant donné que la nature fournit les habitants en fruits et légumes, et que le poulailler et la chasse permettent de faire provision de viande et d’œufs, il ne manque plus que les choses secondaires, qui font plaisir aux enfants, et aux grands...

 

Mère de quatre enfants qui sont tous mariés, elle travaille tous les jours aux champs, à labourer la terre...

 

RICHESSE D’ALISHAN:

Alishan regorge, comme je vous l’ai dit plus haut, de fruits tous plus délicieux les uns que les autres. Voici, entre autres, ce que vous pouvez trouver au détour d’une balade en montagne:

Du piment rouge...

 

Des mangues...

 

Des papayes…

 

Des bananes...

 

Et finalement, un clin d’œil à ma nouvelle amie, qui tenait à tout prix à me présenter son animal domestique... un sanglier!!!!!!!

 


Xia ge libai jian !
À la semaine prochaine !
chinoiseries@lecabinet.com